Strict Standards: Non-static method RSMediaGalleryHelper::parseParams() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/gestasso/www/clients/www6516/plugins/system/rsmediagallery/rsmediagallery.php on line 94

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/gestasso/www/clients/www6516/plugins/system/rsmediagallery/rsmediagallery.php on line 100
Contexte européen

Strict Standards: Non-static method RSMediaGalleryHelper::parseParams() should not be called statically, assuming $this from incompatible context in /home/gestasso/www/clients/www6516/plugins/content/rsmediagallery/rsmediagallery.php on line 61

Le contexte européen

PRESENTATION DE LA FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L’ÉNERGIE – 2050

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre

L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz à effet de serre  (GES) de 80 à 95 % par rapport aux niveaux de 1990.
Pour le secteur énergétique (transport y compris), cela représente une diminution de quelque 85 % des émissions de CO2.

 Cinq scénarios envisagés

Au lieu de présenter des objectifs et des options politiques, cette feuille de route expose les mérites potentiels de cinq scénarios de décarbonisation pour 2050 :

  • Un scénario de haute efficacité énergétique avec des engagements plus stricts en matière d'économie d'énergie, notamment dans le secteur de la construction, ce qui devrait mener à une diminution de la demande énergétique de 41 % d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2005.
  • Un scénario portant sur des technologies d'approvisionnement diversifiées dans lequel toutes les sources d'énergie sont en compétition et la décarbonisation résulte des prix du carbone, de l'énergie nucléaire et de l'introduction de technologies de captage et stockage du dioxyde de carbone (CSC).
  • Un scénario portant sur des sources d'énergie hautement renouvelables avec un soutien fort en faveur des énergies renouvelables pour qu'elles représentent 75 % du bouquet énergétique européen d'ici 2050.
  • Un scénario portant sur un CSC différé qui impliquerait un recours plus important à l'énergie nucléaire avec une décarbonisation issue des prix du carbone plutôt que de l'avancée technologique.
  • Un scénario avec peu de nucléaire, en supposant qu'aucun nouveau réacteur ne soit construit en plus de ceux déjà prévus, ce qui donnerait lieu à 32 % d'énergie générée via le CSC.

Cliquer ici pour lire l'article...

 

 

ensavoirplus