DOREEN

 

Je ne vous raconterai rien. Je serai concis. Je remercie seulement. Nous étions le 08.12.2016 au Théâtre Garonne.

Merci au Théâtre Garonne d’avoir programmé Doreen.

Merci à David GESELSON de s’être inspiré de la lettre à D., d’avoir sollicité Laure MATHIS pour incarner celle dont le prénom est si étrangement orthographié, et d’avoir imaginé cette mise en scène où l’invitation à l’intime est si simple. Et belle.

Deux comédiens que nos qualificatifs habituels ne décriraient qu’inexactement. Il faut les associer : un couple magnifique. Une émotion qui se palpe. Une émotion pure.

Les regards vacillent  et parfois s’embuent parce qu’il n’y a pas à résister quand l’offrande est si humble, si généreuse. Puis un temps suspendu. Un silence. Enfin une paix en soi telle qu’applaudir cause un trouble. On aimerait le faire un peu plus tard. Et plus fort.

Doreen. Laure MATHIS, David GESELSON.

Un Bonheur.

Sidne CRINCHABOU

Ce contenu a été publié dans BILLETS D'APRES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire