VRAC DE NOUVELLES

VRAC de nouvelles !

Voilà trop longtemps que nous n’avons pas évoqué ces artistes dont nous avons croisé le destin.

Que deviennent-ils, au fil de ces années ? Quelle fut l’efficacité de ce tendre petit coup de pied que nous plaçâmes délicatement à des fondements dans lesquels des espoirs de reconnaissance nous ont impliqués ? Ces élans, cette énergie que les applaudissements de nos publics ont initié ou entretenu, se sont-ils prolongés dans l’inertie, dans l’énergie, les rencontres heureuses ? Peuvent-ils vivre de cet art à la maturité duquel ils nous ont associés ?

IDEM COLLECTIF, privilège de l’ancienneté oblige, puisque ce fut notre première aventure en 2010.

Rappelez-vous, Laure MATHIS, Aline REVIRIAUD et Elisabeth HÖLZLE, qui ont créé cette compagnie fondée en BOURGOGNE.

Elle n’a jamais cessé d’exister. Ces trois comédiennes qui se mettent elles-mêmes en scène, associées au théâtre DIJON-BOURGOGNE, ont une actualité brûlante puisqu’elles vont donner leur nouvelle création (« de toute façon on n’en sortira pas vivants »), du 3 au 7 novembre prochains, à DIJON, dans un travail de montage autour des textes de Leslie KAPLAN.

Nous y serons !

Depuis 2010, nous avons revu Laure MATHIS :

– à TOULOUSE, au Théâtre GARONNE, dans « Robert PLANKET » et plus tard dans le « Goût du faux et autres chansons » (Jeanne CANDEL)
– à TOULOUSE encore en résidence pour un travail proposé par Julie CORDIER, avec Elodie Vom HOFE : « le secret dans la Barbe »
– à GENNEVILLIERS pour ce spectacle abouti
– à BEZIERS puis à BORDEAUX dans la « Fausse suivante »
– et d’autres lieux encore

Elisabeth HÖLZLE, dans Hey Be, nous a proposé une belle rencontre avec Pascal SANGLA, comédien, musicien, auteur-compositeur, avec lequel elle nous a invités à redécouvrir BOURVIL.

Pascal SANGLA, que nous n’avons jamais perdu de vue (ni d’oreille), a aussi une actualité automnale puisqu’il vient de graver son troisième album (« Par la fenêtre ») révélé au public le 09.10.2015, enregistrement dont Philippe MEYER (« La prochaine je vous le chanterai ») s’est fait récemment l’écho (France Inter le samedi à midi).

Nous envisageons très prochainement de l’accueillir encore pour l’aider à pousser ces nouvelles chansons vers le public.

Anne KAEMPF et Lior SHOOV (compagnie BOCA ABIERTA), ces lutin(e)s assez déraisonnables, sont dans l’immédiateté de dates au BIJOU, à TOULOUSE, les 24 et 25 novembre prochains, à 21 heures 30 : à ne manquer sous aucun prétexte ! Nous y serons !

Pour mémoire nous les avions soutenues en juillet 2012, chez François et Stella, et ce fut un grand moment !

Barbara WELDENS, gère toujours « son » théâtre de Pierre à FOUZILLONS (près de Béziers) et se multiplie dans la création, la composition et l’écriture (se joue le 17.10.2015 au Centre Culturel de COURBEVOIX une pièce pour enfants ,« VASSILISSA », mise en scène par Julie CORDIER et interprétée par Elodie Vom HOFE (nous avions rencontré l’une et l’autre lors de la résidence que nous avions organisée pour elles, et Laure MATHIS, à l’occasion de leur travail sur « le Secret dans la barbe »).

Nous avons été écouter récemment Barbara WELDENS, au Bijou (Avenue de Muret à TOULOUSE), avec de nouvelles compositions et, surtout, une nouvelle mise en scène : elle a accepté d’abandonner un peu son piano pour le confier à une autre Barbara et a fait la rencontre avec un guitariste de talent qui s’est parfaitement fondu dans l’univers de notre protégée. Nous avions passé une très belle soirée, l’émancipation allant très bien à Barbara.

Erwan MELLEC, l’accordéoniste du trio de la Muerte (c’était encore chez François et Stella au mois d’avril 2012) a fait d’autres rencontres pour s’acoquiner avec un tuba et un autre guitariste, réunion formant un nouveau trio : « Swing of France » (un CD a été gravé chez SOF PROD en avril 2015).

Nous l’avons rencontré, au hasard de nos curiosités, aux « Nuits de Nacre » (grand rassemblement annuel autour de l’accordéon), à TULLE, au mois de septembre.

Didier ROTELLA poursuit sa carrière de pianiste ; il a notamment pu se faire entendre en récital à PARIS, à la Cathédrale Sainte-Croix-des Arméniens ainsi qu’à l’Opéra de PARIS. Il a surtout obtenu en 2014 le prix de composition CHEVILLON-BONNAUD.

Le trio ORLANDO a désormais une réputation (oh combien méritée) qui déborde de notre sphère toulousaine, jusqu’à avoir été entendu en AVIGNON, cet été, et bien plus loin encore : Frédéric MARCHAND, Aïda SANCHEZ et Christelle BOIZANTE ont pris leurs habitudes à PARIS !

La dernière fois que nous avons entendu Julien RENON (son spectacle dédié à Boris VIAN), c’était sur la scène du BIJOU au début de cette année 2015.

Nous sommes dans l’attente de l’actualité de nos autres amis pour la communiquer.

SIDNE CRINCHABOU – RAIME MELOUDE

Ce contenu a été publié dans QUE DEVIENNENT-ILS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire