Tai Chi Chuan

Entrainement matinal au dessus du lac de Nantua

Le Tai Chi Chuan du style Yang, connu comme gymnastique de santé, est à l’origine une discipline de combat. Elle reprend certains principes de Qigong permettant de développer l’énergie interne.

La connaissance des applications martiales aide à guider l’énergie. Sa pratique régulière développe souplesse, force, respiration, concentration et mental.

Gymnastique douce et passionnante, sa finesse technique est grande. Positions souples, respiration, décontraction, mobilité du corps, sa pratique est excellente pour les lombaires et les genoux, ainsi que pour enlever le stress de la journée.

Affilié à la YMAA International, nous faisons partager aujourd’hui nos 14 ans d’expérience dans cette discipline acquise auprès de Mtre YANG JWING MING (fondateur de la YMAA et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet des arts martiaux chinois), de Nicholas YANG JWING MING (dirigeant actuel de la YMAA) et de Victor MARQUES (Responsable de la YMAA France).

yang_046

Mtre YANG JWING MING et Victor MARQUES

Ce style Yang enseigné par Mtre Yang Jwing Ming est l’un des rares styles traditionnels contenant encore l’essence de l’art martial. D’autres techniques font partie intégrante du Tai Chi Chuan, mais de par l’étendue de leur étude, elles sont devenues des disciplines à part entière :

  • Qi Gong

Le Qigong est une pratique qui permet de se maintenir en bonne santé et d’augmenter le potentiel de la longévité à travers le développement de l’énergie interne. Aux connaissances chinoises anciennes s’ ajoute les connaissances scientifiques récentes faites sur le sujet. L’enseignement est adapté à notre pensée occidentale, donnant ainsi une explication simple et logique sur un sujet réputé mystérieux.

  • Tui Shou

Dans le Tai Chi Chuan, le principe de combat est de se rapprocher de l’adversaire, de contrôler ses mouvements en « adhérant » à chacun de ses gestes, de contrôler son centre de gravité et de créer des ouvertures qui permettront l’application d’une frappe, d’une projection ou d’une technique de luxation. Les Tuishou (Poussées des mains ou Mains Collantes) sont la partie « travail à deux » de ce principe de base. Les exercices de Tuishou s’exécutent sans force en mobilisant toutes les parties du corps. Sa pratique apporte souplesse, concentration, sensibilité de réaction, stabilité…

  • Qin Na

«L’art de saisir et de contrôler son adversaire». Les Qin Na (Chin-Na) sont présents dans tous les arts martiaux chinois. Ils sont à l’origine du Jiu-Jitsu japonais et de l’Aikido. Les Qin Na recouvrent une vaste gamme de techniques qui va d’un niveau de base à un niveau extrêmement élevé. Son étude est inépuisable ! Les techniques de base peuvent facilement être apprises par tous les pratiquants pour enrichir leur expérience de combattant en les intégrant dans leur discipline. Elles peuvent également être pratiquées par les non-pratiquants dans une perspective d’autodéfense.

Le dojo d’Izernore est actuellement le seul à dispenser l’enseignement du Tai Chi Chuan au sein de l’ONI YAMA RYU.

YMAA-Izernore