Mai
18

C’est dans deux semaines….

Concert, spectacle et CONFERENCE sont ouverts à tous. Venez nombreux

Avr
25

Dans à peine un mois…

C’est dans à peu près un mois, le jeudi 31 mai que nous accueillerons 31 amis de Stetten, membres du Comité de Jumelage et/ou du « KuKuK » (club artistique et culturel). Avec l’appui des Amis de l’Orgue nous proposerons un concert à l’église avec une jeune virtuose de 16 ans. Par ailleurs, une conférence sur la culture des jardins en Allemagne et en France par Hans Herth, ancien président de la Fafa. Promenades, visites des châteaux de Miolans et des Allues, bref un programme bien chargé. Si vous souhaitez participer, faites vous connaître, proposez vous pour accueillir un couple allemand durant le week-end.

Mar
25

Saint-Pierre proche de Pyeongchang !

Marie Bochet est née à Chambéry, il nous est donc possible de nous approprier un peu ses médailles, elle est d’ici ! Mais à Saint Pierre, nous avons un autre lien avec Pyeongchang car si les médailles d’or ont été trustées par Marie, celles d’argent l’ont été par Andrea Rothfuss. Et qui est Andrea Rothfuss ? Une skieuse allemande revenue de Pyeongchang avec 4 médailles d’argent et une de bronze, mais surtout une habitante de Kernen.

Stefan Altenberger, ses conseillers, le personnel, les amis et les habitants lui ont réservé un accueil festif et une belle réception dans la mairie de Kernen jeudi dernier. Elle a été fêté comme il se doit: 5 compétitions, 5 médailles a souligné M. Altenberger qui a manié avec délectation les 500 grammes d’argent olympique avant de rassurer la jeune skieuse de 28 ans sur son avenir  à l’issue de la coupe du Monde de 2019, elle pourrait bien s’occuper de la communication de la mairie de Kernen !

Notre communauté saint-pierraine peut ainsi s’enorgueillir (… avec modération…) des médailles des deux principales gagnantes de Pyeongchang !

(Photo Hajo)

Fév
14

Grande affluence au Loto de la Saint-Valentin

Il y avait plus de 350 personnes  à La Treille ce dimanche après-midi. Bien avant 13 heures les passionnés de Loto ( Lotophiles ?) se massaient devant le portail et dès l’ouverture des portes ce fut la ruée sur les cartons afin de trouver celui qu’il fallait, si on ne le trouvait pas, il y avait toujours la ressource de faire un carton personnalisé avec ses « numéros fétiches »…! Bonne ambiance (malgré des problèmes de micros) et comme toujours, les gagnants ont été extrêmement satisfaits, les autres se sont consolés avec les enveloppes et la tombola… ou au bar et au stand pâtisserie. A noter que c’est un carton de la Saint-Valentin, offert gratuitement à toutes les dames, qui a permis de remporter le troisième lot: l’Overboard.

Un excellent après-midi avec des habitués venus de St Pierre mais aussi de Tarentaise, de Maurienne ou de l’Avant-Pays savoyard.

DL – 14022018

Fév
13

Assemblée générale 2017

 

Elle s’est déroulée le 19 janvier dernier à la salle de réunion de La Gargote. Le nombre de présents ou représentés est de 23 / 31, soit 74,2 %  et l’Assemblée a pu  délibérer valablement.Chaque participant a reçu un exemplaire du rapport moral du Président, du rapport financier de la Trésorière ainsi que du compte de résultat. Ces rapports ont été ADOPTÉs À L’UNANIMITÉ par vote à main levée. Un tableau récapitulatif des activités et animations proposées par le Comité de Jumelage en 2017 est également remis à chaque participant et fait l’objet de commentaires mais pas d’un vote.

Sans nouvelle candidature au Conseil d’Administration, le Bureau est resté identique: Raymond Becouse, Michelle Beisson, Jean-Louis Blusson, Franca Bray, Luc Bray, Liliane Franceschi, Bernadette Messina, Colette Pajean, Mireille Vallet-Sandre, Roger Vallet-Sandre

Le Conseil d’Administration se réunira dans le mois qui suit l’Assemblée Générale pour élire en son sein les membres du Bureau.

Dauphiné Libéré 25/01

Nov
07

Rendez-vous en Forêt Noire.

Nous étions vingt cinq sur le parking Savoy pour prendre la route de Todtmoos au cœur de la Forêt Noire. Là bas, nous allons retrouver vingt neuf personnes venues de Stetten.

A 15 heures, comme prévu, nous sommes devant l’hôtel, puis accueillis au restaurant pour une boisson chaude et une part de « Forêt Noire » qui remporte tous les suffrages. Du jamais vu ! Taille XXL et délicieuse.

Départ pour la visite de Todtmoss, ville de cure à l’histoire passionnante, et découverte de quelque chose complètement inconnue des français: dans le chœur de l’église, les offrandes en remerciement des récoltes qui se retrouvent ce week-end dans toutes les églises ou temples d’Allemagne (mais aussi, nous dit Helga, en Angleterre). Elles seront ensuite remises à une association du style « Restos de Cœur » pour les personnes nécessiteuses. C’est très étonnant et impressionnant, et cela existe aussi bien dans le catholicisme que dans le protestantisme, dans tous les pays anglo-saxons.

Le lendemain, visite de Freiburg im Breisgau: la vieille ville, la place de la Cathédrale (puis la Cathédrale en visite libre après le repas). Notre car fait des siennes et nous oblige à un après-midi statique dans l’attente d’un éventuel dépannage. Finalement, nous regagnons Todtmoos dans un car allemand grâce à la négociation d’Americo et à la gentillesse extra-ordinaire d’un chauffeur allemand qui accepte spontanément et volontairement de faire une deuxième journée pour nous venir en aide…

Lundi matin, tout va bien, notre car et notre chauffeur sont là, fidèles au poste. Démarrage en direction de Sankt Blasien et de son dôme mitoyen de l’imposant complexe de bâtiments de l’ancienne abbaye bénédictine, aujourd’hui collège jésuite international accueillant 850 élèves. Appelé « Dôme de la Forêt-Noire » il est le troisième plus grand d’Europe (33,5 mètres de large) après St-Pierre de Rome et les Invalides à Paris.

Changement d’ambiance pour la suite de la journée puisque nous allons maintenant visiter la célèbre brasserie Rothaus à Grafenhausen, la plus haute brasserie d’Allemagne et propriété du Land de Bade-Wurtemberg. Après la visite, repas avec possibilité de déguster 2 bières. Les soutes du car se remplissent de « souvenirs » (le plus souvent liquides…).

L’après-midi se passe à Furtwangen pour visiter le Musée allemand de l’horlogerie 

Coucou !

pour un un voyage dans l‘histoire du temps mesuré: de l‘observation de la course du soleil au temps universel coordonné (il n’y a pas que des coucous !). Nous terminerons cette journée fort instructive par une pause sur les rives du lac de Titisee.

Dernière soirée à l’hôtel, l’occasion de se regrouper et de faire assaut de chants connus aussi bien en allemand qu’en français, voire de canons billingues, un moment d’intense amitié et de plaisir partagés.

Le mardi, il est temps de se dire au revoir et de rentrer, en pensant déjà au programme 2018 élaboré durant le réunion des deux Bureaux élargis

Août
11

« Les Chemins de Traverse » sont maintenant connus à Stetten…!

Waiblingen Kreiszeitung – 10/8/2017

Le journal de Stetten a consacré, mardi dernier une page entière à l’association Saint-pierraine des « Chemins de Traverse ». Haro Schechinger, le journaliste local très francophile et particulièrement attaché à Saint Pierre, a focalisé son article sur leurs activités en les mettant dans un cadre touristique plus vaste de l’éco-Tourisme: la decouverte de la nature dans votre région.

« Presque tous les chemins que l’association CDT a restaurés à Saint Pierre, ville avec laquelle nous sommes jumelés et qu’elle a sécurisés et balisés par son travail, partent du gymnase du Collège. Les dénivellations pour chaque itinéraire peuvent aller jusqu’à 1050 mètres. Nous sommes dans la vallée de l’Isère dans les préalpes. Celui qui veut prendre de la hauteur peut grimper jusqu’à la pointe de la montagne de « la dent d’Arclusaz » à 2041 mètres d’altitude par un sentier difficile et peu balisé. De bonnes conditions physiques et une pratique sûre de la montagne sont nécessaires. A la fin de la course, une main courante en fer sécurise la dernière montée.(…)

Les 6 sentiers, rendus à nouveau praticables par les CdT suivent en partie les itinéraires de liaison entre le massif des Bauges et la vallée de l’Isère entre Albertville et Montmélian. Les membres de l’association se sont efforcés, avec succès, le long des sentiers difficiles, à remonter des murs de pierres sèches et à rendre praticables des escaliers jusqu’alors en piteux état. Une fois par mois, ils y vont, nombreux, avec tronçonneuses, sécateurs, marteaux, tourne-vis et rendent ces sentiers praticables (…)

Les 6 sentiers balisés sont partagés en différentes parties. Les panneaux sont jaunes, la signalisation verte et jaune. Les sentiers ne sont pas très longs mais le circuit le plus long a été estimé à 5 heures ½ par l’association, pourtant, il ne fait que 9 kilomètres. Son but est le Mont Pelas, un point de vue à 1543 mètres d’altitude. (…)Les membres de l’association sont des savoyards amoureux de la nature. Leur but est de sécuriser d’anciens sentiers menacés par l’herbe et les broussailles. Les promeneurs du coin comme les excursionnistes et les touristes en profitent…. idem pour les amis de Stetten !(…) »

L’association existe depuis 2002, à l’initiative d’Eric Delescluse, le nombre de membres est depuis constant. Une trentaine de bénévoles entre 45 et 75 ans. Le président, Luc Sohn, a lui même 72 ans. Il y a une bonne parité hommes/femmes et la plupart des membres sont des retraités. Elle agit en collaboration avec « Frett-Rive à pied  » de Frèterive et les « Slovions » de Saint Jean de la Porte.

D’autres renseignement sur les CdT se trouvent encore dans l’article. Le lien pour trouver le blog est http://guidharchin.over-blog.fr/les-chemins-de-traverses.html

Nous remercions Renée C. pour l’aide très précieuse à la traduction.

Juil
21

Notez déjà:

7e édition d’ArcluSingt !

Articles plus anciens «

Un site du réseau d´association gestasso.com : logiciel de gestion et de comptabilité d´association
;

Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer